Roadtrippin’ the world

Billet Tour du monde pour les amoureux de la route – à partir de 1 370€ TTC

Etape 1 : Commencez par la mythique traversée des USA d'Est en Ouest

Etape 2 : Dites "Aloha" à l'archipel d'Hawaii

Etape 3 : On the road again sous le soleil d'Australie

Etape 4 : Concluez votre voyage en Inde sur les routes de l'Himalaya

Points Forts de l’itinéraire

  • Billet tour du monde fait pour tous les amoureux de l’improvisation et des paysages à couper le souffle
  • Jouissez pleinement de votre liberté de mouvement en louant un camping car, une voiture ou même une moto
  • Bénéficiez de tarifs ultra-compétitifs pour votre location de motorhome auprès de nos partenaires
  • Billet tour du monde entièrement personnalisable selon vos envies et disponibilités

1. Présentation de l’itinéraire

Il n’y a qu’en conduisant qu’on se sent vraiment libre, il parait ! Si c’est vrai, alors en voiture Simone ! Que ce soit en camping-car, en voiture ou même en moto, laissez vous séduire par la vie de road-tripper !

Vous commencez ainsi par une traversée des USA qui vous mènera étape après étape et état après état jusqu’en Californie ! Si les nostalgiques se laisseront sans aucun doute porter par la route 66 – la Mère des routes – qui s’élance de Chicago jusqu’à Los Angeles, d’autres itinéraires tout aussi excitants existent aussi. Quid par exemple d’un itinéraire qui tracerait sa route plus au nord en passant par le Mont Rushmore, le Devils Tower, le Yellowstone et le Grand Teton avant de descendre vers le Grand Canyon et de rejoindre la route 66 en chemin ? Pour vivre l’American Dream à fond, optez sans hésiter pour une vieille Cadillac, une Ford Mustang rouge ou encore une Harley Davidson ! Et ne vous fiez pas à Google Maps qui vous annonce à peine 42 h de route pour traverser le pays : prévoyez au moins un mois pour être à l’aise ! 

Depuis la Californie, vous vous envolez ensuite pour l’archipel d’Hawaii, où vous attendent vagues vertigineuses, volcans éteints et moins éteints, plages paradisiaques et nature exubérante ! Mais aussi petites routes sinueuses à gogo, le genre de route à vous faire croire dans un décor de film. 

Rendez-vous ensuite en Australie pour une traversée du gigantesque Outback, qui vous fera traverser différents déserts. Pour se faire, vous pouvez prendre la légendaire Stuart Highway qui traverse l’Australie du sud au nord depuis Adelaïde jusqu’à Darwin, dans le Top End ! En cours de route, vous pourrez alors admirer l’imposant Ayers Rock. Mais encore une fois, libre à vous bien sûr d’imaginer votre itinéraire autrement, en remontant par exemple la côte Est et plonger dans la Grande Barrière de corail, et de bifurquer ensuite vers l’ouest. Pour réaliser la route dans les meilleures conditions, le plus simple est sans doute de louer un campervan, comme le font d’ailleurs la plupart des backpackers. Et attention aux kangourous, surtout la nuit… 

Votre quatrième et dernière grande destination est ensuite l’Inde ! En y arrivant début septembre, c’est le moment idéal pour partir pour une expédition transhimalayenne à couper le souffle qui vous mènera jusqu’à Leh, dans le Ladakh, à dos d’une mythique Royal Enfield, of course ! Les plus intrépides pousseront encore jusqu’à la vallée reculée de la Nubra, après avoir au passage franchi le plus haut col du monde situé à plus de 5000 m ! Les Royal Enfield, qu’elles soient de 350 ou de 500 cc, se louent facilement dans les villes de New Delhi, de Manali, ou encore à Leh. Un permis moto n’est pas forcément nécessaire, mais gardez à l’esprit que rouler à moto n’est jamais sans danger, surtout en Inde. Les routes de l’Himalaya sont heureusement loin de l’Inde surpeuplée et vous aurez le bitume – ou la piste – souvent rien que pour vous ! Si vous êtes à l’aise avec le code de “conduite” indien, n’hésitez cependant pas à poursuivre ensuite votre périple à deux roues jusque dans le Rajasthan ou même jusqu’au sud de l’Inde ! Dans ce cas, mieux vaut probablement acheter la moto et la revendre après… Elles ne sont pas si chères ! Alors, on the road again ou pas ?

Infos pratiques

Durée du billet tour du monde : entre 4 et 8 mois

Nombre de continents explorés : 4

Prix de base : 1370 € TTC

Période de départ : du 10 avril au 10 mai

Billets tour du monde : Raod trip
CLIQUEZ SUR LA CARTE POUR L’AGRANDIR
CET ITINÉRAIRE VOUS INTÉRESSE ?

2. Le prix inclut de base :

Les vols en classe économique sur des compagnies régulières ou lowcost

Un bagage en cabine de 7 kg par personne

1 à 2 escales possibles sur les vols moyen- et long-courriers

Tarif valide pour les dates mentionnées dans le plan de vol

BILLET PERSONNALISABLE SELON VOS ENVIES :
  • Ce billet tour du monde est entièrement modulable et vous êtes libres d’ajouter/supprimer certaines destinations
  • Rajoutez autant de bagages en soute que besoin
  • Contrôlez le nombre d’escales pour chacun de vos vols. Nous nous adaptons à vos préférences et à votre budget
  • Envie de voyager à bord de compagnies régulières (pour les vols long courriers) ou en classe supérieure, tout est possible
  • Toute modification de l’itinéraire de base peut avoir une incidence sur le tarif

3. Détails des vols

Vol 1 : Europe – USA

  • Ville de départ et de retour : Bruxelles, Milan, Barcelone (Autres villes possibles : Paris, Londres – supplément de 40 € )
  • Ville d’arrivée (au choix) : Boston, New York
  • Date de vol : entre le 10 avril et le 10 mai 

Vol 2 : Californie – Hawaii

  • Ville de départ : San Fransisco, Los Angeles, San Diego  
  • Ville d’arrivée (au choix) : Honolulu, Kauai, Kahului, Kailua-Kona
  • Date de vol : entre le 20 mai et le 5 juin

Note : si vous atterrissez à un autre aéroport que Honolulu, le vol interne à Hawaii reste à votre charge (moyennant un supplément, nous pouvons également nous en charger). Un vol entre deux îles coûte entre 45 et 100 €. Il serait toutefois dommage de vous limiter qu’à une seule des îles de l’archipel.


Vol 3 : Hawaii – Australie

  • Ville de départ : Honolulu
  • Ville d’arrivée : Sydney
  • Date de vol : entre le 1er et le 25 juin

Vol 4 : Australie – Inde

  • Ville de départ : Darwin
  • Ville d’arrivée (au choix) : Amritsar, New Delhi
  • Date de vol : entre le 15 août et le 15 septembre 

Vol 5 : Inde – Europe

  • Ville de départ (au choix) : Delhi, Jaipur, Bombay, Chennai, Kochi, Thiruvananthapuram
  • Ville d’arrivée : identique à l’aéroport de départ
  • Date de vol : du 10 septembre au 10 décembre
  • Escale : 2 escales dont une longue à Dubaï prolongeable gratuitement pendant quelques jours

4. Point de vue climatique

En traversant les USA au printemps, vous ne le regretterez pas : vous évitez ainsi les rigueurs de l’hiver, mais aussi la fournaise et les foules de l’été. Il n’y a que dans la vallée de la Mort que vous risquez vraiment un coup de chaleur. 

Vous vous envolerez ensuite pour l’archipel d’Hawaii, qui a un climat humide toute l’année, mais heureusement aussi ensoleillé. 

Vient ensuite l’Australie, que vous partirez découvrir depuis Sydney, sur la côte Est, jusqu’à Darwin, dans le Top End ! Si la côte Est peut se visiter toute l’année, l’Outback et le Nord de l’Australie sont en revanche soumis à un climat tropical plus prononcé : en respectant nos suggestions de dates, vous y serez toutefois à la meilleure période, quand il fait sec et pas encore trop chaud. La nuit, il peut même faire assez froid dans le désert ! Ce serait en revanche une moins bonne période pour partir roadtripper dans le sud du pays ou en Tasmanie, l’hiver austral y étant plus vigoureux. 

En débarquant ensuite en Inde vers fin août – début septembre, vous arrivez à la meilleure période pour partir à l’assaut du Ladakh : les températures sont douces, le temps ensoleillé, et c’est avant l’arrivée de neiges, qui peuvent déjà bloquer les cols les plus hauts dès la fin du mois de septembre. La mousson et la chaleur deviennent ensuite de moins en moins intenses en plaine à mesure que la saison avance et le nord de l’Inde se laisse ainsi très bien découvrir dès le courant du mois d’octobre.  

5. Passages des frontières & Visas

Il est de votre responsabilité de vous renseigner sur les documents nécessaires (visas, billets de continuation, vaccins obligatoires,…) pour entrer dans chaque pays que vous comptez visiter, et d’effectuer les éventuelles démarches pour les obtenir. Toutefois, pour ce tour du monde, il n’y a aucun visa à obtenir au préalable auprès d’une ambassade. Il faudra en revanche effectuer les demandes d’autorisation de voyage et d’E-visas avant votre arrivée dans chaque pays (tout se fait en ligne). 

NB : notez toutefois que si vous souhaitez séjourner plus d’un certain temps dans un pays, il vous faudra dans certains cas passer à l’ambassade pour demander un visa long séjour – encore une fois, il est à vous de vous renseigner -. 

N’hésitez pas à consulter notre page dédiée aux Visas dans l’onglet Organiser son voyage pour plus de détails.

4. Infos complémentaires

Point de vue climatique

En traversant les USA au printemps, vous ne le regretterez pas : vous évitez ainsi les rigueurs de l’hiver, mais aussi la fournaise et les foules de l’été. Il n’y a que dans la vallée de la Mort que vous risquez vraiment un coup de chaleur. 

Vous vous envolerez ensuite pour l’archipel d’Hawaii, qui a un climat humide toute l’année, mais heureusement aussi ensoleillé. 

Vient ensuite l’Australie, que vous partirez découvrir depuis Sydney, sur la côte Est, jusqu’à Darwin, dans le Top End ! Si la côte Est peut se visiter toute l’année, l’Outback et le Nord de l’Australie sont en revanche soumis à un climat tropical plus prononcé : en respectant nos suggestions de dates, vous y serez toutefois à la meilleure période, quand il fait sec et pas encore trop chaud. La nuit, il peut même faire assez froid dans le désert ! Ce serait en revanche une moins bonne période pour partir roadtripper dans le sud du pays ou en Tasmanie, l’hiver austral y étant plus vigoureux. 

En débarquant ensuite en Inde vers fin août – début septembre, vous arrivez à la meilleure période pour partir à l’assaut du Ladakh : les températures sont douces, le temps ensoleillé, et c’est avant l’arrivée de neiges, qui peuvent déjà bloquer les cols les plus hauts dès la fin du mois de septembre. La mousson et la chaleur deviennent ensuite de moins en moins intenses en plaine à mesure que la saison avance et le nord de l’Inde se laisse ainsi très bien découvrir dès le courant du mois d’octobre.  

Passages des frontières & Visas

Il est de votre responsabilité de vous renseigner sur les documents nécessaires (visas, billets de continuation, vaccins obligatoires,…) pour entrer dans chaque pays que vous comptez visiter, et d’effectuer les éventuelles démarches pour les obtenir. Toutefois, pour ce tour du monde, il n’y a aucun visa à obtenir au préalable auprès d’une ambassade. Il faudra en revanche effectuer les demandes d’autorisation de voyage et d’e-visas avant votre arrivée dans chaque pays (tout se fait en ligne). 

NB : notez toutefois que si vous souhaitez séjourner plus d’un certain temps dans un pays, il vous faudra dans certains cas passer à l’ambassade pour demander un visa long séjour – encore une fois, il est à vous de vous renseigner -.   

N’hésitez pas à consulter notre dossier sur les visas dans l’onglet Organiser son voyage pour plus de détails.

CET ITINÉRAIRE VOUS INTÉRESSE ?