CHECK-LIST POUR FAIRE SON SAC À DOS

Faire son sac quand on n’a jamais voyagé longtemps auparavant peut paraitre un vrai casse-tête ! C’est pourquoi nous vous avons créé ci-dessous, en guise d’exemple, une check-list type pour un tour du monde. Cette liste n’est bien sûr là que pour vous inspirer et votre liste à vous différera certainement de celle-ci en fonction de vos destinations et de vos aspirations de voyage.

Le matériel mis en exemple a été testé par nous-mêmes au cours de nos voyages (à l’exception de certains vêtements pour femmes…vous nous pardonnerez !) et a été choisi pour son excellent rapport poids/volume/prix. Ces exemples ont été choisis dans l’optique qu’ils conviennent à tous les budgets. Il existe sur le marché bien sûr du matos de qualité supérieure, mais il faudra alors souvent aussi y mettre le prix. Le matériel repris ci-dessous ne nous a pour autant jamais fait de mauvaise surprise.

Si vous possédez déjà votre propre matériel au moment de parcourir cette liste, vérifiez aussi qu’il ait les mêmes avantages en termes de poids et de volume que ceux mis en exemple… sinon ça vaut sans doute la peine d’investir.

check-list 7kg pour sac à dos - Tour du monde

TOUT VOTRE MATÉRIEL INDISPENSABLE EN MOINS DE 7 KG

Pour vous guider dans l’élaboration de votre sac, nous vous avons dressé en guise d’exemple une check-list détaillée d’affaires à emporter.

SAC À DOS & ACCESSOIRES – 1,060 kg

Conseil : Comment choisir son sac à dos

Avant toute chose, il s’agit de choisir son sac à dos qui vous accompagnera tout au long du voyage. Pour ça, la première question à se poser est quelles sont les dimensions limites à ne peut pas dépasser lorsqu’on voyage seulement avec un bagage en cabine.

La bonne nouvelle est que la majorité des compagnies aériennes les ont désormais standardisées, ce qui facilite déjà beaucoup les choses pour bien le choisir. Les limites à ne pas dépasser sont ainsi en général soit de 55x40x20 cm, soit de 55x35x25 cm (revenant soit à un litrage de respectivement 44 et 48 L). Certaines compagnies aériennes n’autorisent toutefois pas des dimensions aussi grandes, et d’autres – américaines essentiellement – facturent également les bagages en cabine. Si vos billets tour du monde incluent un vol avec une de ces compagnies, nous vous incluerons alors également un bagage en soute pour ce vol. 

Si vous optez pour un sac à dos rigide (avec des armatures métalliques par exemple), vous devez donc faire attention à ce qu’il ne dépasse pas les 55 cm de hauteur, ce qui est rarement le cas des sacs rigides de plus de 35 L. Les sacs à dos rigides sont également plus lourds et vous ne pourrez donc pas emporter autant avec qu’avec un sac à dos souple. Si vous optez donc pour un sac à dos souple, vous pourriez théoriquement emporter jusqu’à 44 L, mais attention, plus votre sac est grand, plus le poids du sac lui-même augmente aussi, et c’est alors encore une fois la limite de poids qui risque de poser problème. Commencez donc avant tout par choisir un sac à dos léger, qui réduira le poids final. 

D’après nous, l’idéal est d’avoir un sac à dos de randonnée souple de 40 L. En vous basant sur la liste de matériel reprise sur cette page, un sac à dos de 35 à 40 litres fera l’affaire.

Pour information, le sac-à-dos mis en lien est celui qu’avait utilisé Joseph lors de son tour du monde, et malgré son prix très modique, il ne lui a jamais joué de mauvais tour, et s’est révélé tout à fait adapté pour les treks. 

MATÉRIEL DE COUCHAGE – 0,980 kg 

Eclaircissement : Quel matériel de couchage emporter ?
Emporter son sac de couchage, ou se contenter d’un sac à viande, ou encore prendre les deux avec, est une question que vous finirez tôt ou tard par vous poser.

Un sac à viande en soie est très léger et nous vous le recommandons donc vivement, la literie dans certains endroits étant parfois un peu douteuse.

Le sac de couchage n’est quant à lui à conseiller que dans certains cas. Si vous envisagez de dormir essentiellement en auberge de jeunesse et de n’avoir besoin d’un sac de couchage seulement le temps de faire quelques treks, mieux vaut alors en louer un sur place à chaque fois. En revanche, si vous comptez vous faire héberger de temps à autre chez l’habitant, faire du couchsurfing, du wwoofing, du camping, ou encore d’avoir de quoi terminer votre nuit confortablement dans le hall d’un aéroport pour épargner une nuit d’hôtel, un sac de couchage (ainsi qu’un matelas pneumatique) peuvent s’avérer bien utile. D’autant plus qu’à l’heure actuelle, il existe des sacs de couchage et des matelas pneumatiques aussi compacts que légers, que vous parviendrez à fourrer sans problème dans votre bagage en cabine.

N’emportez en revanche pas de sac de couchage trop chaud (et donc trop lourd) : si vous partez par exemple faire une ascension en haute montagne, l’agence qui s’occupera de la logistique proposera certainement des sacs de couchages adaptés aux grands froids, et sinon il est toujours possible de les louer. Emporter un sac de couchage avec une température confort de 5 à 10°C semble être idéal : vous n’aurez pas trop chaud quand vous dormirez en intérieur, ni trop froid pendant vos treks, à condition bien sûr de ne pas monter trop haut en altitude ou de ne pas randonner en plein hiver en Mongolie.

Vous n’arrivez toujours pas à vous décider ? Nous vous conseillons dans ce cas vivement la lecture de ce dossier très complet consacré aux sacs de couchage, du site Tourdumondiste. 

MATÉRIEL ÉLECTRONIQUE – 1,605 kg

Ce que vous porterez sur vous à l’aéroport :

  • Smartphone dans votre poche
  • Appareil photo (autorisé à être porté en bandoulière en sus du bagage en cabine)
Eclaircissement : Emporter son PC, pratique mais pas indispensable !
Il n’est en rien indispensable, mais peut être pratique pour ceux qui doivent travailler en cours de voyage, ou tiennent un blog, par exemple. Sinon, la plupart des auberges de jeunesse ont un ou plusieurs pc à disposition des voyageurs et le wifi est désormais disponible partout. Si vous en emportez un, investissez dans tous les cas dans un pc très compact et léger adapté aux voyages (tel que celui repris dans liste-type ci-dessus) : en plus d’être peu chers, leur autonomie est souvent de plus de 10 heures et leur poids est ridicule.

VÊTEMENTS – 1,578 kg 

 

Pour les hommes: 1,560 kg 

Pour les femmes : 1,578 kg

(∗) Les vêtements de la liste auxquels ne sont attachés aucune mesure de poids sont sensés être les vêtements que vous aurez sur vous lorsque vous prendrez l’avion, et ne sont donc forcément pas repris dans le calcul du poids de votre sac à dos. Mais n’optez pas pour autant pour des vêtements trop lourds, car quand vous ne les mettrez pas, vous devrez les porter. Un jeans pèse par exemple souvent presque 1 kilo…
Conseil : Vous pensez avoir besoin de plus de vêtements ? Cette rubrique est pour vous !
Partez du principe qu’il est très facile de faire des lessives une fois sur place (que ce soit dans un simple lavabo ou en profitant des services de nettoyage que propose votre auberge de jeunesse ou un petit commerce du coin), ainsi que de racheter des vêtements une fois que les vêtements que aurez emporté deviendront trop usés. Les vêtements sont d’ailleurs en général moins chers à l’étranger (sauf les vêtements techniques), et rien ne sert donc d’emporter plus que le strict nécessaire.

Si vous allez dans des régions plus froides, rien ne vous empêche non plus d’emporter par exemple un bonnet et des gants, mais ici encore, il est souvent plus simple de les acheter sur place en fonction des besoins du moment. Il est aussi facile et peu cher d’envoyer un colis postal avec tous les vêtements que vous n’utilisez plus : si vous quittez par exemple les Andes d’Amérique du Sud en vue de passer plusieurs mois en Asie du sud-est, vous serez bien contents de vous débarrasser de toutes vos affaires chaudes.

Pour le reste, il existe des vêtements techniques en matière synthétique ou en laine mérinos qui, en dehors de leur légèreté, ont de nombreux avantages par rapport au coton. Pour ce type de vêtements, mieux vaut toutefois investir avant le départ, parce que vous pourriez avoir du mal à en trouver sur place.

Eclaircissement : Pourquoi la liste des femmes est-elle plus étendue que celle des hommes?
Mesdames, vous avez de la chance, car un vêtement féminin étant en général plus léger que son équivalent masculin, vous voilà autorisées à emporter un peu petit peu plus de vêtements avec ! Attention cela dit, si vous vous rendez dans certaines destinations (dans certains pays musulmans notamment), il est de coutume pour les femmes de porter des vêtements à manches longues et de se couvrir les jambes… ce qui rajoute souvent quelques dizaine de grammes à chaque vêtement !

CHAUSSURES – 0,250 kg

  • Paires de tongs/sandales légères – 250 g

Ce que vous porterez sur vous à l’aéroport :

  • Chaussures de marche ou de sport (bottines/chaussures polyvalentes)
Conseil : Pour voyager confortablement, prenez deux paires de chaussures !
Le mieux est d’avoir une paire de chaussures fermées type baskets polyvalentes ou bottines de marche, ainsi qu’une paire de chaussures ouvertes type tongs ou sandales. Attention si vous avez des grands pieds : dans de nombreux pays, vous aurez du mal à trouver des pointures dépassant les 42-43… investissez donc dans des bonnes chaussures avant de partir ! Il est aussi parfois compliqué de trouver des chaussures de bonne qualité dans certains pays, mieux vaut donc investir avant, car même si vous n’êtes pas très branché rando ou montagne, vous allez être amené à marcher beaucoup.

HYGIÈNE & PHARMACIE – 0,680 kg

Conseil : Comment rationaliser le contenu de votre trousse de pharmacie et de toilette

Trousse de pharmacie :

N’emportez pas plus que le strict nécessaire. Evitez par exemple d’emmener des flacons complets d’antidouleurs, prenez seulement 2-3 pastilles qui pourraient vous dépanner au cas-où, et vous en rachèterez ensuite d’autres sur place en cas de besoin. Les seuls qui s’avèrent parfois vraiment utiles sont les antinauséeux type Motilium et les anti-diarrhées type Immodium. Pour les antipaludiques, n’en emportez pas beaucoup non plus : même dans les pays contaminés, ce n’est que dans les coins vraiment reculés que le risque est vraiment là. En Birmanie par exemple, pays considéré comme « à risque », rares sont les backpackers ayant suivi le moindre traitement. Donc, à moins de vouloir sortir régulièrement des sentiers battus ou d’aller en Afrique tropicale, n’emportez que quelques pastilles au-cas où.

Trousse de toilette :

Ici aussi, limitez-vous au minimum : tout se rachète facilement sur place. Et privilégiez les petits formats : inutile par exemple d’emporter du shampooing en bouteille puisqu’il s’achète très bien aussi en petits sachets, et cela prend beaucoup moins de place. Votre bouteille de shampooing ne passera de toute façon sans doute pas la sécurité de l’aéroport étant donné que c’est un liquide. Certains savons sont sinon également de très bons shampooings. L’exemple du shampooing vaut bien sûr également pour tout le reste : déodorant, dentifrice, … 

Conseil : Optez pour la serviette de bain en microfibre
Prenez absolument une serviette en microfibre. Ses avantages sont nombreux : elle sèche rapidement, est très légère, elle est ultra-absorbante et elle ne prend rien comme place.

DIVERS –  0,835 kg

  • Lunettes de soleil & housse de protection – 55 g
  • Petit cadenas – 80 g
  • Bouchons d’oreille – 10 g
  • Masque pour les yeux – 10 g
  • Sacs de congélation pour ranger les documents importants – 20 g
  • 1 guide de voyage (Lonely Planet ou autre) – 400 g
  • 1 roman format poche – 150 g
  • Jeu de cartes – 95 g
  • 1 stylo et 1 crayon – 15 g

Ce que vous porterez sur vous à l’aéroport :

  • Passeport
  • Portefeuille (cartes bancaires, etc.)
  • Mouchoirs
Conseil : Je pensais emporter plusieurs guides ainsi que des cartes... je fais comment du coup?
Il ne sert à rien de prendre un guide pour tous les pays que vous traverserez, vous pourrez facilement les échanger sur place avec d’autres backpackers ou sinon, de nombreuses auberges de jeunesse disposent de bibliothèques avec des guides touristiques à vendre ou à échanger contre un autre guide. Il est sinon également possible d’acheter la version PDF du guide et de l’avoir ainsi sur son smartphone. 

Concernant les cartes, il existe l’application Maps.me : très pratique, elle permet de télécharger gratuitement des cartes ultra-détaillées de chaque région du monde. Rien ne sert donc de partir avec votre lot de cartes IGN.

Conseil : Optez pour la liseuse Kindle !
Une autre solution pour les guides, mais aussi pour votre lecture en général, est d’acheter une liseuse Kindle, qui a l’avantage de prendre que très peu de place et d’avoir une très bonne autonomie. Vous pourrez y mettre facilement tous vos différents guides ainsi que tous vos romans préférés.

TOTAL –  6,988 kg

Cette liste s’est bien entendu voulu volontairement assez exhaustive afin que les besoins de chacun puissent être pris en compte. En enlevant de cette liste les affaires que vous jugeriez inutiles, comme par exemple le pc, le sac de couchage, ou encore les livres si vous avez une liseuse, votre sac pourrait même peser moins de 6 kilos ! Ceux qui voyagent à plusieurs pourront également répartir entre eux le matériel mutualisable (guide, jeu de cartes, trousse de pharmacie, pc,…) et réduire ainsi encore davantage le poids de leur sac !

Si vous souhaitez pousser le concept encore plus loin, et n’avoir avec vous qu’un sac de 5 kilos, nous vous conseillons dans ce cas vivement la lecture de cet excellent article consacré au voyage ultraléger du site Tourdumondiste.

LE MATOS DONT VOUS POURREZ FACILEMENT VOUS PASSER

LA TENTE

La grande majorité des backpackers qui partent en tour du monde n’emportent pas de tente avec, et à moins que vous ne comptiez régulièrement vous enfoncer en pleine brousse, nous vous déconseillons effectivement d’en emporter une : en plus d’être lourdes et volumineuses, elles se louent facilement et pour peu cher dans la plupart des zones de trek.

Dans de nombreuses régions d’Asie, les guesthouses et hostels à petits prix sont par ailleurs tellement répandus que vous risquez de ne pas la sortir une seule fois de votre sac et donc de l’avoir porté pour rien. Même pour un trek au Népal, vous trouverez dans chaque village d’altitude des petites pensions qui vous hébergent pour trois fois rien.

En Amérique du Sud, elle n’est pas vraiment nécessaire non plus en dehors des treks, mais là encore, ce sera bien plus confortable de louer une tente sur place le temps de chaque trek que d’en trimballer une pendant tout votre voyage.

Il n’y a que dans les pays occidentaux (Australie, Nouvelle-Zélande, Canada, USA,…) qu’une tente s’avère finalement parfois utile afin de pouvoir faire du camping, mais ici encore, si vous comptez louer un campervan comme le font la plupart des backpackers, votre tente s’avèrera bien peu utile. Il est bien sûr également possible d’acheter une tente à votre arrivée dans une région et de la revendre à la fin de votre séjour à un autre backpacker. 

C’est finalement seulement si votre voyage est très axé trekking qu’une tente pourrait vraiment s’avérer utile. Il vous faudra dans ce cas investir dans une tente très légère ainsi que renoncer à emporter d’autres choses afin de ne pas dépasser les 7 kilos et de ne pas avoir un sac trop volumineux (une tente prend vite de la place). Le plus facile consistera alors sans doute à prendre moins d’affaires de rechange et de renoncer à prendre son pc avec, par exemple.

Attention aussi au type de sardines que vous emportez, les sardines trop pointues étant interdites en cabine.

LE MATÉRIEL DE CUISINE (RÉCHAUD, POPOTE, ETC.)

Même remarque que pour la tente : vous risquez de ne l’utiliser que pendant les treks et mieux vaut donc ne pas vous encombrer du moindre matos. La grande majorité des auberges de jeunesse disposent d’une cuisine équipée, et la street food étant par ailleurs très répandue dans les pays tropicaux, vous pourrez toujours manger pour très peu de frais. Et tout comme la tente, le matériel de cuisine se loue facilement si vous envisagez un trek en autonomie.

LA GOURDE / LE CAMELBAG

Une simple bouteille en plastique achetée sur place fait très bien l’affaire. Si vous partez faire de la haute montagne, une gourde isothermique peut toutefois s’avérer nécessaire (afin que l’eau ne gèle pas à l’intérieur), mais cela ne coûte presque rien à louer dans une agence de trekking.

LE MATÉRIEL SPORTIF

Que ce soit pour de la plongée, du trekking ou encore de l’escalade, n’emportez rien dans votre sac : à moins d’aller dans des endroits perdus, vous trouverez tout le matos nécessaire sur place.